Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 10:51
Le portage DS de Jagged Alliance est en train de devenir le Duke Nukem Forever de la portable de Nintendo. En attendant, c'est vrai que ce ne sont pas les jeux de stratégie au tour par tour qui manquent sur la console, mais dans le même genre que le titre mythique de Sir-Tech Software, c'est-à-dire avec des affrontements à l'échelle d'une simple escouade et pas de bataillons, pas grand'chose à se mettre sous la dent. Du coup, même si le jeu n'avait reçu que des critiques assez tièdes à sa sortie (une époque révolue où la DS avait droit à des portages de jeux PSP comme celui-ci ou Star Trek Tactical Assault, et pas seulement à Léa Passion Babysitter) et même si en dehors de Dawn of War et de ses add-ons sur PC je ne suis ni fan ni même super familier de la licence Warhammer 40K, j'ai acquis ce Squad Command que vous pourrez vous-mêmes trouver assez facilement en magasins pour une dizaine d'euros.

L'histoire est bien entendu celle d'une bande de croisés nazis de l'espace partis conquérir une planète couverte de ruines et de déserts pour la gloire de l'Empereur et qui se heurte à une bande de satanistes vikings de l'espace qui veulent leur faire la peau parce qu'apparemment la colonisation de cette planète pourrie est d'une importance capitale pour eux aussi. Bon le scénario n'est pas très intéressant ni très développé, en gros c'est juste un prétexte à 15 échauffourées entre les dark vadors bleus et les dark vadors violets. Qui sont donc les deux seules factions disponibles, ce qui pourra décevoir les fans du jeux de figurines à peindre ainsi que ceux qui aiment un peu de variété dans leurs jeux de stratégie.

Chaque mission place le joueur aux commande d'une escouade de six unités. Au début, ce ne sont que de simples scouts, qui seront petit à petit remplacés par des space marines, plus résistants, et qui eux-mêmes se verront bientôt adjoindre un véhicule (tank ou autre, selon les niveaux), puis par des Space Terminators. Chaque unité dispose d'un certain nombre de points d'action, qui seront dépensés pour se déplacer ou utiliser une arme à feu ou de corps-à-corps. Conserver des points d'action au moment où l'on décide de terminer son tour permet de garder ses hommes sur le qui-vive, afin qu'ils puissent interrompre le tour de l'adversaire et lui tirer dessus si jamais celui-ci devait apparaître inopinément dans leur champ de vision. Mais choisir de dépenser tous ses points a également des avantages évidemment : tirer plus fois, viser plus précisément, ou se replier plus loin si les choses tournent mal.

Les habitués des Jagged Alliance, Silent Storm et autre Fallout Tactics n'auront aucun mal à comprendre les mécanismes de Squad Command, très similaires à ceux de ses glorieux aînés. Malheureusement, ils sont également très simplifiés par rapport à ceux-ci. Le jeu est en effet basique au possible ; en dehors de ce que j'ai déjà décrit, il n'y a pas grand chose à dire de plus. Les soldats ont tous des capacités identiques et ne gagnent pas d'expérience au fil des missions. Il n'y a pas véritablement d'inventaire à gérer, juste une arme secondaire et une quantité de munitions à sélectionner avant chaque mission. Impossible de se soigner, impossible de ramasser les armes d'un allié ou ennemi mort. Impossible de grimper sur quoi que ce soit, d'enjamber les obstacles, de courir, de ramper. Marcher, s'accroupir, avancer accroupi, utiliser une arme, les possibilités offertes aux unités se limitent à ça.

Malgré ça, Squad Command a quand même des qualités susceptibles de procurer un certain plaisir aux fans du genre. D'abord tout simplement le fait que sur cette console, il est un peu unique dans sa catégorie : il y a pas mal de "Advance Wars-like" sur DS, mais pas trop de jeux d'escouade comme ça. Là comme ça de mémoire je ne pourrais même pas vous en citer un seul autre, en fait. Du coup, c'est un peu comme pour Command & Destroy. Enfin, en mieux quand même, parce que sans être un chef-d'oeuvre Squad Command n'est pas du tout moisi comme Command & Destroy. Mais au-delà de ça, on pourra être séduit par l'ambiance assez tendue des missions. La supériorité numérique et la puissance de feu de l'ennemi, dans un décor entièrement destructible où toute cachette n'est que temporaire, obligent à se montrer à la fois super prudent et super offensif. Aussi bien les murs que les fantassins ne résistent pas longtemps aux armes lourdes, dont l'ennemi n'hésite jamais à se servir. Comme en plus l'IA n'est pas trop conne, réussir à tirer vivante son escouade des coupe-gorges où elle se retrouve chaque fois plongée se révèle souvent un défi plus intéressant que trouver LA solution unique menant à la victoire sur une carte de fin de campagne d'Age of Empires: Mythologies. Malgré les limites citées plus haut, le jeu a une vraie dimension stratégique, il faut apprendre à utiliser l'environnement qui peut se montrer particulièrement retors, à bien sélectionner l'arme secondaire de chaque membre de l'escouade pour les faire ensuite coopérer efficacement.

Mais en définitive, les défauts restent trop nombreux pour conseiller le jeu sans la moindre réserve. Déjà, il est court. Je ne le qualifierais pas de facile, mais il n'y a qu'une seule campagne de 15 missions qui ne résistera pas longtemps à un joueur aguerri. Certes on peut rejouer les niveaux pour obtenir un meilleur score, mais ça n'augmentera pas beaucoup la durée de vie, pas plus que le mode multijoueurs puisque, comme avec la plupart des jeux en dehors de quelques gros succès à la Mario Kart, c'est le désert à toute heure sur le wifi Nintendo. A part ça, il n'y a donc que 2 factions, très similaires, et disposant chacune d'assez peu d'unités différentes (moins d'une dizaine). On a également assez vite fait le tour des armes, d'autant plus que certaines sont d'une utilité discutable. Les derniers niveaux, du fait de l'apparition d'un char à la puissance considérable dans l'escouade, se montrent d'une facilité assez décevante. On est censé pouvoir utiliser le stylet, mais c'est tellement mal foutu qu'on se rabattra vite sur les boutons ; ça n'est pas rédhibitoire, mais dans la mesure où un contrôle parfait à l'écran tactile est tout à fait possible dans d'autres jeux, on apprécierait que plus de développeurs se donnent la peine de travailler là-dessus, même quant il s'agit de portages de jeux PSP.  D'autant que le contrôle au boutons n'est pas non plus d'une précision exemplaire ici. Enfin, il est impossible de déplacer la caméra, ce qui est parfois un peu pénible lorsque les unités se trouvent derrière une paroi pas encore abattue (même si on peut les apercevoir par transparence).

Choisir d'acheter ou non Squad Command dépendra donc de votre intérêt pour le genre (plus que pour l'univers Warhammer 40K d'ailleurs je pense) et du prix auquel vous le trouverez. Personnellement je ne regrette pas les 4 € que j'ai investis dedans et je pense que si vous êtes vraiment en manque de jeux à la Jagged Alliance, vous pourrez y mettre jusqu'à 10-12 € sans avoir l'impression de vous faire voler, surtout si vous pouvez convaincre quelques potes de se l'acheter aussi pour y jouer à plusieurs. Heureusement, le jeu est bradé presque partout donc vous avez de grandes chances de pouvoir vous le procurer au prix qu'il mérite. Mais si vous êtes du genre exigeant et qu'on vous en demande plus de 15 euros, attention, vous risquez une déception.

Partager cet article

Repost 0

commentaires