Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 16:30

Tecktonik World TourHistoire de démarrer l'année en beauté (et au passage de rassurer mes trois lecteurs sur la survie du blog), aujourd'hui, un jeu qui depuis des mois et des mois, semblait crier "alleeeeez Toxiiiiic, teste-moiiii !!!" depuis les bacs de soldes où il traîne quasiment depuis sa sortie, Tecktonik World Tour.

Forcément, un jeu pour DS inspiré par le mouvement Tecktonik, ça fait rêver, au sens bien sûr où on s'attend à une bouse monumentale, un produit tellement minable et raté qu'il en devient comique, un truc qui finira par devenir légendaire à force d'apparaître immanquablement dans tous les classements des pires jeux de l'histoire pour les 20 prochaines années. Quand on a pour vice de dénicher ce que cette belle industrie a pu engendrer de plus lamentable, on s'attend à se régaler : on sait de quoi sont capables les éditeurs de titres DS quand il s'agit d'exploiter une licence connue, alors si en plus il s'agit d'une licence aussi grotesque et à la popularité aussi éphémère que la Tecktonik, on se dit qu'on ne peut avoir affaire qu'à un jeu catastrophique bâclé en 2 heures...

Eh bien mes amis, je suis au regret de vous dire que non. Sur la même console et dans le même genre, c'est-à-dire de la repompe d'Elite Beat Agents, j'ai hélas joué à pire. Ca s'appelait Deviens Miss France, c'était abominable et con et ça n'avait absolument aucun rapport avec ce que son public était en droit d'espérer. Là, on sent que ça a été conçu avec un minimum de soin et un souci de réellement exploiter l'univers de la Tecktonik, pas simplement de mettre rapidement sur le marché une cartouche à 30€ avec n'importe quel "truelleware" dessus avant qu'il ne soit trop tard pour profiter d'une mode, comme pour Bienvenue chez les ch'tis par exemple.

Conrètement, c'est donc un jeu de rythme dans lequel vous devrez utiliser le stylet pour toucher au bon moment des symboles apparaissant à l'écran pour contrôler votre danseur. Il y a 10 niveaux répartis sur 8 villes du monde (Ibiza, Paris, Barcelone, Tokyo...), et chaque niveau se décompose en deux étapes : dans la première, les mouvements à effectuer sur l'écran tactile sont basés sur la chorégraphie du danseur, et dans la seconde, sur le rythme de la musique. Plus vous êtes précis, plus vous gagnez de points, plus votre score est élevé à la fin de chaque niveau, et plus vous débloquez de pièces de vêtements pour votre personnage. Ca n'est pas trop mal foutu, les graphismes ne sont pas vilains, et l'animation est d'une qualité surprenante quand on s'attend à un jeu de merde : oui, le type s'agite comme un handicapé mental épileptique tentant d'imiter le mime Marceau, mais c'est fluide et ça ressemble vraiment à ce que faisaient les vrais tecktonikeurs au cours des deux semaines où TF1 a essayer de nous faire croire que c'était un vrai phénomène de société comme les Pokémon ou les Tortues Ninja et pas une marque qu'ils tentaient de lancer.

On ne peut donc pas vraiment dire que ce soit une arnaque torchée à la va-vite. A supposer que vous aimiez la Tecktonik, vous en auriez vraiment pour votre argent en fait, surtout au prix où Tecktonik World Tour se vend de nos jours, soit 1,50€ si vous cherchez bien (attention quand même, certaines boutiques en demandent encore  3 ou 5 €, voire 8 ou 10 pour les plus déraisonnables). Plus cher, non, parce qu'il n'y a que 8 décors et 10 morceaux et que ça se boucle en 1h30 maxi donc faut quand même pas déconner. Mais pour un fan, pourquoi pas : le contenu est très maigre pour ne pas dire indigent, mais à 1,50€ on fait moins la fine bouche qu'à 5 ou 10.

Le problème, c'est que ça reste un jeu de Tecktonik. Les personnages sont lookés Tecktonik, ils dansent la Tecktonik, la musique est le genre de soupe techno à deux balles qui sert à danser la Tecktonik. Si vous êtes fan tant mieux, mais sinon, même si vous êtes très porté sur les jeux de rythme, c'est à fuir. Même à 1,50€, pas la peine de s'infliger les gesticulations grotesques d'un jeune abruti vaguement mangaïsé en jean slim, lunettes de soleil rose et orange et crête bleue au gel sur des boucles de 10 secondes de "boum-boum-ding-dong" nulles et répétitives. On peut pas reprocher à l'éditeur de nous tromper sur sa marchandise mais du coup, même pas moyen d'en rigoler, c'est ni plus ni moins qu'un jeu ludiquement potable mais pauvre en contenu et qui a le malheur d'être consacré à un univers consternant, pas vraiment un nanar. Et si c'est un bon jeu de rythme que vous cherchez, remettez-vous à Elite Beat Agents.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Shane_Fenton 26/01/2011 12:19



Excellent test, comme d'habitude.


D'autant qu'après le jeu, tu pourrais tester le film. Le DVD de Génération Electro, il se négocie à combien dans les bacs à soldes ?