Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 15:32

Je n'ai jamais vraiment été fan de Star Trek, mais quand j'ai vu un jeu pour DS dont le titre incluait le mot "tactical" pour seulement 14,99 €, je me suis dit que ça pouvait être intéressant de tenter le coup, Star Trek ou pas. Je croyais alors qu'il s'agirait d'un jeu de stratégie où l'on contrôlerait des flottes entières dans des batailles épiques.

Mais en fait non, pas du tout. Star Trek: Tactical Assault est un jeu de combat spatial, vraisemblablement qualifié de "tactique" parce qu'il ne ressemble pas à un shoot'em up 3D à la Rogue Squadron : ici les affrontements sont moins furieux et la configuration des différents vaisseaux vous amènera à livrer bataille plutôt à la manière d'un capitaine de navire lors d'une attaque de pirates qu'à la manière d'un Ewan McGregor dans un film pourri.

En effet, il est impossible de tirer à répétition avec vos "phaseurs" (oui c'est Star Trek, il n'y a pas de laser) et torpilles à photons : chaque arme a un temps de rechargement assez long. On passe donc les combats à se tourner autour avec l'adversaire, tirer avec les canons de babord, manoeuvrer pour tirer avec ceux de tribord pendant que ceux de babord rechargent, manoeuvrer encore pour lancer la torpille de la poupe... Et tout ça en prenant en compte l'état des boucliers : par exemple, pour éviter de se prendre des photons dans le cul à cause de boucliers arrière trop endommagés, mieux vaudra se débrouiller pour n'exposer que ses flancs ou sa proue lors de sa manoeuvre (à condition que les boucliers y soient en meilleur état), du moins jusqu'à ce que l'ennemi ait lui-même déchargé ses armes. Ah oui c'est un peu compliqué, d'où le côté "tactique", et ça rappelle plus Sea Dogs que la série des X-Wing ou Freelancer. Ce qui a son charme aussi.

Situé à l'époque de la série originale, le jeu décevra peut-être certains fans au sens où vous n'y retrouverez pas les personnages bien connus, Adama, Starbuck, Jabba, Gandalf et toute la fameuse clique. Certes il est fait mention du capitaine Kirk et de l'Enterpise dans les dialogues, mais vous ne verrez ni l'un ni l'autre. Les trekkies apprécieront néanmoins d'entendre la vraie voix de Shatner dans l'intro annonçant que l'espace, c'est grand et plein d'étrangers. Mais après ça, plus de Kirk, le scénario vous place dans la peau d'un officier de la Fédération tout juste sorti de l'Académie. Les différentes factions cohabitant notre galaxie ont signé une trève, mais la paix étant peu propice aux jeux de combat, rapidement il faudra en découdre avec les Klingons et les Romuliens pour éviter que la guerre n'éclate pour de bon, en déjouant le complot visant à replonger la galaxie dans le chaos.

Avec votre équipage, vous contrôlerez successivement plusieurs types de vaisseaux de plus en plus gros et puissants, démarrant d'une petite frégate faiblarde pour finir aux commandes d'un croiseur lourd (du même type que l'USS Enterprise), au cours des 15 missions d'une campagne qui réserve quelques petits rebondissements scénaristiques et à l'issue de laquelle vous débloquerez la seconde campagne, celle des Klingons, basée sur le même principe (on démarre dans un petit vaisseau et on gravit les échelons de la flotte) et un scénario similaire (un jeune capitaine doit démasquer une conspiration qui menace l'alliance avec la Fédération) et qui comporte pour sa part 16 missions.
 

Le jeu a le mérite de proposer un gameplay original, d'un type rare voire inédit sur DS. Et passé le moment d'adaptation, on se prend au jeu et on enchaîne les missions sans voir le temps passer. Le scénario, s'il ne casse pas des briques, pimente pas mal les combats (même pour quelqu'un qui n'est pas fan de Star Trek) et donne au jeu une petite dimension "aventure" car il permet, dans certaines missions, de choisir différents embranchements. Allez-vous sagement obéir à un politicien louche tel que le haut commandement l'a ordonné, ou allez-vous mener votre petite enquête personnelle pour vous assurer du bien fondé de votre mission ? Allez-vous lancer une offensive tout seul pour vous couvrir de gloire après avoir détecté une faille dans la défense adverse, ou allez-vous attendre les renforts pour éviter de mettre la mission en péril ? Vos choix entraînent différents résultats, qui vous apporteront une récompense plus ou mois importante après chaque niveau. En effet, à chaque victoire, vous remportez des points de compétence à allouer à votre équipage et qui permettent par exemple d'augmenter la vitesse ou la maniabilité de vos vaisseaux, la puissance de vos torpilles, ou bien encore de réduire le temps de chargement  des phaseurs.

Si ces bons points donnent un charme certain au titre, ils convient néanmoins de signaler les points noirs qui pourraient faire hésiter certains à débourser leurs 15 euros. Premièrement, les amateurs de shoot spatial pourront être déçus par ce gameplay "lent" où l'on passe tant de temps sans pouvoir attaquer, simplement à manoeuvrer son appareil pour se positionner le mieux possible par rapport aux adversaires le temps que les armes soient chargées. C'est clair que si vous voulez de l'action, il faudra préférer un titre comme StarFox Command (prochainement testé ici). Autre déception, les commandes au stylet répondent de façon extrêmement imprécise, amenant rapidement le joueur à les délaisser complètement au profit de la croix et des boutons (qui eux, répondent bien, par contre, pas de souci) ; c'est pas la mort, mais c'est clairement du portage de jeu conçu pour une autre console (c'est un jeu PSP) avec des contrôles au stylet plaqués dessus à la va-vite, pas une vraie version repensée pour la DS, et c'est quand même un peu dommage. Ajoutons aussi que les graphismes ne sont pas de la plus grande finesse, ce qui ne serait pas si grave si la représentation des planètes n'était pas carrément ridicule : si on s'en approche, on a juste l'impression de flotter juste à côté d'une grosse orange, pas au-dessus de l'atmosphère d'une immense planète, ça la fout quand même assez mal. Et pour finir sur les défauts (en tout cas les plus gros), la difficulté du jeu est mal dosée, et à l'exception de quelques missions très frustrantes, dans l'ensemble le jeu est trop facile et n'offre pas beaucoup de "rejouabilité" une fois terminé.

Bref, à 15 euros et à condition que le gameplay "tactique" ne vous rebute pas, c'est quand même un achat que je conseille (d'autant plus si vous possédez un "rumble pak" pour la DS : c'est l'un des très rares titres qui l'utilisent). Au-delà de ce prix, ou si vous cherchez un titre plus "nerveux", vous risquez la déception.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chelmi 20/02/2008 18:44

La description de ce jeu me fait beaucoup penser à Star Wars X-Wing vs. Tie Fighter.

Toxic 20/02/2008 20:48

Il y a un petit côté X-Wing vs. Tie Fighter, et encore, si on enlève les grandes batailles qui impliquaient des escadrilles entières de chasseurs, parce que dans Star Trek, il y a rarement plus d'une demi-douzaine d'appareils dans un même combat... mais dans l'ensemble le jeu ressemble vraiment plus à un Sea Dogs, à cause du rythme plus lent, et aussi du fait que le pilotage se fait uniquement sur le plan horizontal, jamais vertical (ce qui est un peu dommage pour un jeu dans l'espace).