Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 09:40

#7 Daikatana (PC, N64, GBC) dans un Top 10 des jeux qui n'ont pas été à la hauteur des vantardises de leur développeur

Le joueur ou le journaliste qui fait des top 10 aime les petites anecdotes "piquantes" liées au jeu mais extérieures à son contenu. Et il aime les répéter comme s'il était le 1er à en parler, quand bien même on les a déjà lues partout. Alors, je ne vous répéterai pas ce que disaient la 1ère pub pour Daikatana, parce que vous le savez déjà même si, tous ceux qui la mentionnent dans leur top 10, vous ne l'avez jamais vue en vrai dans un magazine, juste en scan sur le net. Et donc vous savez déjà que, contrairement à la plupart des développeurs qui annoncent modestement "Nous préparons actuellement un jeu vraisemblablement pas très intéressant" ou "Notre prochain titre sera sûrement trop d'la daube", Ion Storm s'est vanté que son jeu serait bien. Et s'est planté en beauté.

Je ne vais pas chercher à nier la médiocrité du jeu, auquel je n'ai de toutes façons jamais joué, comme les 3/4 de ceux qui en parlent. Je ne vais pas non plus suggérer de parler plutôt de Peter Molyneux et des déceptions entraînées par Black & White, Fable et The Movies, ni même de Derek Smart et de son Universal Combat. La raison qui fait qu'un jeu est très attendu, à la base, c'est que ses créateurs promettent monts et merveilles dessus de toutes façons. Et au bout du compte, même quand il est réussi le jeu n'est jamais tout à fait aussi bien que ce qu'on espérait. Ce qui fait que n'importe quel jeu mérite d'être dans un top de ce genre, et donc qu'il vaut mieux arrêter carrément d'en faire. Ou au moins, arrêtez de me répéter à chaque fois que Romero voulait faire de nous sa chienne, on a compris maintenant, ça va.

#6 Ce n'est pas un numéro, c'est un homme libre. Alors arrêtez tout simplement de mettre des numéros 6 dans vos Top 10.

#5 Duck Hunt (NES) dans le Top 10 de la NES

En fait ça c'est juste arrivé une fois, quand Gamespot a décidé de demander à ses visiteurs d'élire eux-mêmes le top 10 des meilleurs jeux sur NES à l'occasion des 20 ans de la console, mais c'était tellement portnawak que ça méritait une bonne place ici. Duck Hunt, rappelons le, consistait à flinguer à l'infini les mêmes canards dans le même décor avec le "zapper", le flingue de la NES qui marchait super mal. Ce n'était même pas un bon jeu, encore moins un jeu méritant de figurer au panthéon d'une console qui sur laquelle tant de "classiques" du jeu vidéo ont vu le jour. Duck Hunt, c'est surtout le souvenir que nous avons laissé nos parents se faire arnaquer en nous achetant le pack "deluxe" de la NES au lieu du pack de base, claquant ainsi 500 francs de plus (pour les petits qui n'ont pas connu l'ancienne monnaie, 500 francs ça veut dire grosso modo 500 euros) pour un mirifique supplément de deux jeux minables et de deux accessoires qui se révéleraient complètement inutiles faute de bons jeux disponibles pour les utiliser. Bref, c'est à se demander si l'élection de Duck Hunt dans ce Top 10 n'est pas en réalité le fruit d'un complot destiné à prouver une fois pour toutes que la démocratie, ça fonctionne pas.

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires