Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 10:27
Dans l'étonnante série "les jeux sur DS dont on n'a jamais entendu parler et qu'on déniche un jour à 6 € dans un bac de soldes en se demandant ce que ça peut bien être", aujourd'hui voici un Operation: Vietnam-like signé par un développeur espagnol. Ici aussi donc il faudra diriger une escouade de 4 spécialistes dans une succession d'opérations militaires, l'une des différences étant que Elite Forces ne se situe pas lors d'un conflit réel mais dans un scénario genre Tom Clancy ou 24 h chrono dans lequel la fameuse unité 77 du titre est la seule capable de mettre fin aux agissements de dangereux terroristes, qui sans surprise se trouvent être de vilains barbus.

C'est donc un jeu d'action en vue de dessus dans lequel on dirige ses petits soldats pour les faire traverser divers environnements hostiles en utilisant au mieux les possibilités des uns et des autres. Selon les missions, on aura les quatre sous la main ou seulement une paire, toujours comme dans Operation: Vietnam. Chaque membre de l'équipe a une arme de base et une arme secondaire, et pour certains, une capacité spéciale. Le technicien a des grenades et peut utiliser les différents panneaux de contrôles servant à activer des mécanismes, l'expert en armes lourdes a un bazooka efficace pour détruire les véhicules, la tireuse d'élite a un fusil à lunette principalement utile pour éliminer de loin les ennemis perchés sur des miradors. Le plus complet est le démineur, puisqu'en plus de manier le fusil et les grenades, il peut poser des explosifs, détecter et désamorcer les mines, et conduire des véhicules.

La majeure partie du jeu est consacrée à déplacer son commando à travers le décor en flinguant les ennemis qui lui barrent la route et en ramassant munitions et trousses de soin. Evidemment, régulièrement les spécialités de chacun servent à éliminer un obstacle. On ne contrôle directement qu'un seul homme à la fois, et on peut ordonner aux autres de tenir leur position (ils se défendent en cas d'attaque mais ne prennent pas d'initiative) ou de le suivre (auquel cas ils attaquent les mêmes cibles que lui). On peut passer à tout moment de l'un à l'autre pour utiliser armes secondaires et aptitudes spéciales.

Les cartes sont plutôt grandes pour un jeu DS, et une mission consiste généralement à les traverser d'un bout à l'autre. En chemin, on croise de nombreux ennemis, la plupart du temps de simples soldats faciles à abattre, parfois une sorte de boss de moitié ou de fin de niveau nettement plus coriace (un type monté sur une tourelle de mitrailleuse, un hélicoptère...). Les parcours sont rarement linéaires ; en règle générale, on commence par aller du point A au point C pour y activer un mécanisme qui permettra d'aller chercher au point B de quoi faire sauter l'obstacle au point D à condition d'avoir nettoyé le chemin E. Les missions sont conçues pour exploiter les capacités des membres qui y participent.

Au début, le jeu est bien sympa : ça ne manque pas d'action, c'est plutôt mignon et le fait de devoir exploiter les compétences diverses de ses soldats donne une petite impression de variété. Malheureusement, la lassitude ne tarde tout de même pas trop à pointer son nez quand même. Le plus gros problème vient sans doute du fait que le contrôle, entièrement au stylet, empêche de courir et de tirer en même temps. Chaque fois que des ennemis surviennent, il faut s'arrêter et flinguer à répétition jusqu'à ce que tout le monde soit mort, puis repartir jusqu'à la prochaine rencontre. Dit comme ça, ça n'a l'air de rien, et les premiers temps ça ne choque pas parce que, comme on débute dans le jeu, on avance prudemment de toutes façons, mais passées les premières missions on s'aperçoit que c'est hyper pénible. Ca hache le rythme et le fait de devoir se "poser" à chaque fois ne donne pas pour autant une dimension plus tactique aux combats. Ca les rendrait même presque plus bourrins : on ne peut pas tourner autour d'un adversaire pour le flinguer à revers, par exemple (le temps d'être derrière lui et de s'arrêter pour tirer, il s'est retourné), donc on se contente de rester planté comme un connard sous le feu ennemi et d'encaisser les balles tout en mitraillant, en espérant avoir assez de trousses de soin pour tenir le coup, ce qui est assez regrettable.

Avec ça, la monotonie s'installe, et c'est dommage parce que ça aurait vraiment pu être un chouette petit jeu. Là, c'est pas que ce soit carrément mauvais mais disons que c'est très loin d'être indispensable à votre ludothèque. Si vous cherchez un truc un peu "arcade old school" ET que vous avez déjà torché Operation Vietnam dans tous les sens, au prix où il se trouve (autour de 7 €) Elite Forces n'est quand même pas une arnaque (et largement plus intéressant qu'un Quantum of Solace par exemple). Mais c'est clair que si vous n'avez pas encore le plus réussi Operation Vietnam ou tout simplement que l'action basique et répétitive n'est vraiment pas du tout votre truc, vous pouvez faire l'impasse sur ce titre sans regrets.

Partager cet article

Repost 0

commentaires