Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 13:35
Nervous Brickdown, c'est un jeu qui fait de la peine. Non pas qu'il soit mauvais, bien au contraire. Mais ça fait de la peine de voir qu'un titre tentant de faire preuve de créativité au niveau du design et du gameplay se retrouve relégué dans le bac à merdes aux côtés de Tektonik World Tour quand le rayon DS à prix "normal" continue de s'encombrer de monceaux de jeux de vétérinaire ou de Barbie pondus à la chaîne par des robots.

Quand même, vous vous rendez compte qu'à une époque, y a des mecs qui, quand ils voulaient faire un jeu sur DS, s'asseyaient autour d'une table et se demandaient "Comment on pourrait moderniser intelligemment un genre désuet, en tirant parti des spécificités de la machine et en lui donnant un style original ?" plutôt que "Tiens qu'est-ce qu'elles ont pas encore fait et qui plairait aux gamines, ces connasses de Léa et Emma ? Y a quoi comme jeu sur téléphone portable avec un personnage de dessin animé qu'on pourrait porter vite fait sur cartouche ?" Je me répète à chaque fois que je teste un jeu DS mais quand même, tragique destin que celui de la ludothèque DS.

Bref. Nervous Brickdown est un casse-briques qui, plutôt que d'offrir 100 niveaux dans la veine de ce qui se faisait dans Arkanoid ou Breakout il y a 20 ou 30 ans, préfère proposer une série de variations autour du thème du casse-briques, à travers des séries de 10 tableaux répartis sur 10 mondes utilisant chacun des règles et un gameplay différents. Ca démarre par du classique pour se mettre en jambes, puis on passe à des choses un peu plus fantaisistes : niveaux où l'on dessine soi-même sa raquette, d'autres où le tableau défile verticalement au lieu de rester fixe, d'autres encore où il faut contrôler un petit personnage dans un jeu de plates-formes basique sur l'écran du haut tandis qu'on joue à un casse-briques looké Pong sur celui du bas...

Dans le monde "Water", en plus d'éclater les bulles il faut sauver
les petits bonshommes qui tombent à l'eau.


On contrôle la raquette au stylet, on peut débloquer le pouvoir de souffler dans le micro pour dévier la trajectoire de la balle, certaines briques détruites laissent tomber des bonus, il y a des objectifs secondaires à réaliser pour obtenir la médaille de chaque niveau, et chaque "monde" se conclue par un combat contre un boss. Il y a aussi un mode "Shuffle" à débloquer, et qui vous met face à 5 niveaux au hasard parmi ceux que vous avez déjà terminés, et un mode multi pour lequel une seule cartouche suffit.

S'adressant avant tout aux amateurs d'arcade à l'ancienne,
Nervous Brickdown propose un monde mixant casse-briques et shoot'em up.

Le jeu séduit assez vite : dynamique, facile à prendre en mains, il bénéficie en outre de musiques entraînantes et d'un design graphique très réussi qui lui donnent un côté fantaisiste à la Project Rub/The Rub Rabbits bien sympa. Cela étant dit, il a aussi des défauts comparables à ceux de Rub Rabbits : malgré ses petites originalités, le gameplay reste basique, et on finit par se lasser relativement vite (il ne faut que quelques jours pour avoir fait le tour du jeu).

Concept intéressant en théorie, le monde "Retro" donne
fréquemment envie de balancer la cartouche par la fenêtre.


Malgré les défauts, ça reste un jeu attachant, qui a du style, et vraiment chouette pour occuper quelques trajets en métro ou quelques salles d'attente chez le médecin. C'est peut-être pas grand chose au bout du compte, mais à 12 € il serait malvenu de faire la fine bouche en ces temps où on ne peut pas dire que les titres indispensables se bousculent dans le rayon DS.

Partager cet article

Repost 0

commentaires