Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 10:10
Contrairement à ce qui avait été fait pour la version Game Boy il y a bien longtemps, pour le retour de Picross sur DS, Nintendo a décidé de ne pas impliquer sa mascotte dans le titre. Stratégiquement, ça n'était sans doute pas la meilleure chose à faire, mais les radins comme vous et moi ne vont pas s'en plaindre, puisque c'est probablement parce que le jeu s'est mal vendu que les supermarchés en écoulent leur stock pour 5 à 10 €.

Picross, c'est un petit jeu de réflexion qui rentre dans la cas "difficile à expliquer, facile à comprendre". Là par exemple je vais vous le décrire et si vous ne connaissez pas déjà le jeu, vous n'allez rien piger. Enfin en gros ça rappelle un peu le Sudoku, un peu le Mastermind, il y a une grille avec des cases blanches, des chiffres avant chaque ligne et chaque colonne, et en recoupant les chiffres il faut deviner quelles cases doivent être noircies, sachant que l'ensemble des cases noires forme un dessin au final. C'est ce qu'on appelle un logigraphe quand on veut se la péter.

Bon on pourra dire que j'ai essayé. Je ne sais pas si vous êtes plus avancé mais voilà, c'est en ça que consiste Picross DS. Reconstituer des dessins constitués de petits carrés noircis d'après les indications fournies par les chiffres. Il y a plus d'une centaine de grilles de diverses tailles, les dessins sont regroupés par niveau de difficulté et par thème (les fruits, les animaux; les instruments de musique...), il y a quelques variations de règles d'un mode de jeu à l'autre. Il y a un compteur de temps qui défile, quand vous noircissez une mauvaise case vous prenez une pénalité (de plus en plus longue au fil des erreurs), mais si vous restez au-dessous du temps limite vous aurez droit au magnifique bonus, à savoir que l'image reconstituée se colore et s'anime, youpi. A part ça il y a aussi un mode "Picross du jour", qui fonctionne un peu à la "Dr Kawashima", avec des mini-épreuves de rapidité donnant lieu à des graphiques montrant l'évolution de vos performances, et la possibilité de créer ses propres grilles. On trouve également des modes multijoueurs, un peu anecdotiques à mon goûr, pour jouer en réseau local ou par le wifi de Nintendo.

Que dire de plus ? Quand on aime les casse-tête ni trop simples ni trop compliqués, le Picross est un concept plutôt chouette, et dans son exécution cette version DS est d'honnête qualité. Pas exempte de défauts, cela dit. Sans aller jusqu'à dire qu'il y a de gros problèmes de contrôles, l'écran tactile semble parfois trop sensible (si vous jouez dans le métro, attendez-vous à déraper souvent sur de mauvaises cases si ça gigote un peu) et parfois pas assez. Plus embêtant, la navigation sur les grilles de taille supérieure à 10 x 10 cases est un poil laborieuse à mon goût. Mais en définitive, je dirais que ce qui gâche le plus le plaisir, c'est paradoxalement le fait que le jeu ne vous punisse pas assez. J'aurais aimé être incité plus fortement à ne faire usage que de logique et de déduction pour terminer les grilles. Ici, bien souvent on peut se permettre de tenter des coups au hasard, et même lorsqu'on se plante et qu'on écope de pénalités, non seulement au bout du compte on pourra quand même réaliser un meilleur temps qu'en se donnant la peine de réfléchir et de bien tout analyser avant de noircir une case, mais en plus il n'y a vraiment pas besoin de réussir un super chrono pour remporter quand même les récompenses dérisoires offertes par le jeu.

Enfin, à 5 €, que voulez-vous, on ne peut pas espérer le jeu parfait, et pour son prix, Picross DS constitue quand même un petit passe-temps sympa dont on ne regrettera pas l'achat. A moins d'être totalement allergique au genre, ou de ne le trouver qu'à 20-30 €, ou de préférer investir dans Mon ami le panda, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires