Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 14:59

Moins de 6 mois après l'avoir réédité dans sa gamme "Best of" à 10 €, Atari ressort une fois de plus Safecracker, cette fois dans la collection "Replay" à 5 €. Un individu normal se dirait alors "Ah ouais, c'est donc vraiment si pourri que ça ?", mais vous savez que je ne réfléchis pas comme ça et donc, attiré par l'idée d'un point-and-click à l'ancienne pour pas reuch, j'ai acheté, pour voir...

Alors déjà, précisons un truc d'emblée : vous incarnez censément un "expert en cambriolage" comme le dit le titre, mais n'espérez pas vivre la vie aventureuse d'un perceur de coffre de haut vol, ou planifier un coup audacieux pour faire main basse sur des richesses inestimables. C'est bien dommage d'ailleurs, car peu de jeux exploitent ce thème, si l'on excepte quelques titres méconnus comme The Sting! (un habitué du bac à 3 €, j'en parlerai peut-être ici plus en détail un jour) ou le tout pourri Heist. Bref, dans Safecracker, vous êtes en réalité un expert en énigmes, engagé par les héritiers potentiels d'un roi du pétrole fraîchement trépassé afin d'ouvrir les coffres-forts de sa villa et ainsi de mettre la main sur son testament. Tout ça n'est de toutes façons qu'un prétexte pour vous amener à résoudre une série d'énigmes diverses et variées ; le scénario n'est jamais vraiment développé pendant le jeu, et le personnage principal est seul dans la maison, ce qui limite grandement le dialogue, forcément.

Le protagoniste ne parle pas beaucoup, et c'est presque tant mieux, vu la platitude de ses réflexions.
Ainsi, en pénétrant dans ce jardin d'hiver, il dira que décidément, il devait être riche, ce monsieur.
Ben ouais mon gars, s'il avait été rmiste je pense pas que ses héritiers t'auraient embauché
pour ouvrir ses coffres-forts en même temps, hein ?


Vous, je ne sais pas, mais je n'ai jamais vraiment aimé les Myst. Ou les Atlantis, ou tous les jeux comme ça avec des mécanismes compliqués, des leviers à abaisser dans le bon ordre, des codes secrets à décoder, et tout le bordel. Moi, j'aime bien quand les énigmes d'un point-and-click sont plutôt du genre "si je remplace le dentier en bois par ces dents-qui-claquent, ils mettront la bûche dans la cheminée et je pourrai faire du vinaigre", si vous voyez de quoi je parle. Que les énigmes soient un poil tordues, je n'ai rien contre, mieux vaut ça que trop de facilité, mais quitte à me creuser la tête, je préfère que ce soit pour faire progresser une intrigue intéressante ou rigolote, pour débloquer de nouveaux dialogues marrants entre des personnages originaux ou attachants. Mais naviguer sur des écrans fixes pour résoudre des tests de QI, en fait c'est pas mon truc. Et le problème, c'est que c'est à cette catégorie-là de jeux d'aventures que Safecracker appartient.

La première énigme est facile et vous donne directement le code d'accès de la porte suivante.
Malheureusement, le niveau de difficulté du jeu s'engage tout de suite après sur une pente super raide...

Il faut être honnête, le jeu n'est pas foncièrement mal foutu : pour du petit budget c'est pas trop vilain, les puzzles sont variés, le plan de la maison vous évite de tourner en rond en cherchant désespérément coffre suivant puisqu'il indique les emplacements des mécanismes que vous n'avez pas encore débloqués... Le tout premier coffre redonnera même un peu d'espoir aux cerveaux paresseux comme le mien, puisqu'il n'est vraiment pas dur à "craquer". On se dit alors que, si la difficulté augmente progressivement, on va peut-être réussir à s'amuser quand même et qu'on sera content d'avoir ainsi mis ses neurones à l'épreuve...

Une bien bonne idée que ce plan qui indique par des croix tous les mécanismes présents dans la villa,
avec en vert les puzzles déjà résolus. Ca évite de cliquer partout à l'aveuglette pour trouver quoi faire.


Sauf que très vite, on se retrouve face à des coffres bien relous, et l'on regrette vraiment de ne pas pouvoir employer des méthodes de cambriolage un peu moins subtiles à base de pied-de-biche et de dynamite. Ou au moins, que la "courbe d'apprentissage", comme on dit, ne suive pas une pente un peu plus douce. Ou encore, qu'effectuer les manipulations nécessaires au débloquage d'un coffre dont on vient de trouver la solution ne soit pas un peu plus amusant. Car même quand la solution n'est pas très compliquée à comprendre, sa mise en application se révèle souvent très fastidieuse, comme avec cette espèce de jeu de taquin où il faut reconstituer le symbole du dollar en déplaçant les carreaux 4 par 4. Aaaah le taquin quel beau jeu de casse-couilles, j'espère que son inventeur a crevé d'une mort lente, douloureuse et honteuse. Par exemple, en jouant au taquin. Non parce qu'une fois qu'on a compris que l'image à reconstituer était le logo planqué dans un coin de l'écran d'inventaire et d'options, on voudrait juste pouvoir passer à la suite sans avoir à faire les ouatmille rotations de carreaux qui reconstituent l'image. Enfin, sauf quand on aime le taquin, je suppose...

Oh c'est bête, il n'y a plus que 3 pièces mal placées, et pourtant
je sens qu'il va me falloir 462 manipulations supplémentaires pour finir ce putain de puzzle.

Tester un jeu appartenant à un genre que je n'aime pas n'était sans doute pas une bonne idée, je suppose, et j'imagine que pour le fan hardcore de casse-tête qui a déjà épuisé tous les Myst, Zork et RHEM, et a absolument besoin de continuer
à décrypter l'alphabet phénicien en observant dans un miroir le calendrier aztèque pour comprendre dans quel ordre tirer des chevillettes qui feront choir des bobinettes, pour 5 € Safecracker est un produit honnête. Malheureusement, pour le simple amateur de jeu d'aventure, la quasi-absence de scénario n'aide pas à accrocher et on se lassera vite de peiner autant face à ces coffres-forts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Test (PC)
commenter cet article

commentaires