Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 08:29


Youpi, la version DS du jeu des Simpson est passée à 29 € au lieu de 39 €, ce qui lui donne le droit de venir se faire étriller ici. Au passage, il me semble que le jeu PS2 ressort en Platinum à 19 € en octobre, comme quoi vous voyez bande d'incrédules, j'avais raison de le tester ici.

Comme ses grands frères, le jeu DS est sorti en même temps que le
film, mais n'a aucun rapport avec. La famille jaune trouve un manuel de jeu lui conférant des pouvoir magiques dont elle se sert pour repousser une invasion alien et affronter sa propre condition de personnages de jeu vidéo. L'intrigue reprend les dialogues, les situations, les niveaux des versions sur consoles de salon, mais EA n'a pas eu l'ambition d'un Ubi Soft sur Splinter Cell, et cette adaptation est donc un modeste jeu de plates-formes en 2D.

Ca règle au moins le problème de la caméra pourrie mais un autre subsiste, puisque une fois de plus on se trouve face à un titre qui mise tout sur ses gags, plaqués sur un gameplay banal et un level design sans génie. On court, on saute sur des trucs, on tape sur des machins, on rebondit sur des bidules, de temps en temps on utilise un pouvoir spécial, et on collecte un paquet d'icônes pour débloquer des bonus sans intérêt. Ni le double écran ni le stylet ne sont particulièrement bien utilisés. Cela dit, il n'y a quand même pas que des défauts : c'est vrai qu'il y a plusieurs personnages à contrôler, que graphiquement c'est fidèle à la série et plutôt mignon, qu'on retrouve les vidéos rigolotes de la version PS2. Il y a même certains passages qui apportent un peu de variété à l'action puisqu'on trouvera un niveau à la Frogger, ou un autre à la Space Invaders.

Les quelques bons côtés sont malheureusement gâchés par quelques passages extrêmements agaçants, le genre qu'il faut recommencer 40 fois jusqu'à ce que l'acharnement et un coup de bol finissent par payer. Ah, les développeurs ne savent plus doser la difficulté de leurs jeux de nos jours, ma bonne dame. Ils foutent des vies infinies parce que c'est chiant de devoir tout recommencer une fois qu'on a épuisé son quota de vies, mais du coup pour pas que ça devienne trop facile ils en balancent périodiquement plein la tronche du joueur, qui finit par gagner à l'usure, pas parce qu'il joue bien. Tenez, pour comparer, vous vous souvenez du tout premier jeu des Simpson, il y a une grosse quinzaine d'années (ouais ça fout un coup de vieux hein ?), Bart vs. the Space Mutants ? C'était super dur, mais en étudiant bien les mouvements des monstres, des plates-formes, les emplacements à atteindre, en calculant ses sauts au poil de cul, c'était faisable, le jeu était finissable à force de s'entraîner et de s'améliorer. Ici, quand arrivent les derniers niveaux, vous aurez beau élaborer un parcours soigneusement chronométré, 9 fois sur 10 un élément aléatoire viendra vous niquer et vous balancer dans un puits sans fond à un endroit où vous ne l'attendiez pas. Alors heureusement oui il y a les vies infinies, comme ça on recommence, encore et encore, et au bout d'un moment, ça passe, mais c'est pas comme ça qu'on fait un jeu coriace mais prenant, plutôt comme ça qu'on rend son jeu pénible.

Malgré ça, le jeu se boucle assez vite sans trop se fatiguer. J'ai regardé le compteur après avoir terminé le jeu : 5 heures, ça ne fait pas lourd, et je ne peux pas dire que la chasse aux bonus qui m'avaient échappé lors du 1er passage m'a poussé à retourner passer encore 3 heures de plus. Rejouer les mêmes niveaux juste pour récolter des trucs qu'on ne s'est pas donné la peine d'aller ramasser la 1ère fois parce qu'ils étaient trop chiants à atteindre, à la limite ça aurait un intérêt si ça débloquait des éléments réellement intéressants, mais là ça n'en vaut franchement pas la peine.

Avant de conclure, deux mots sur le mode multijoueurs... Bon, ok, il peut se jouer avec une seule cartouche. Dommage qu'il soit totalement dépourvu du moindre intérêt et lassant au bout d'une minute trente...

Au final,
si le prix était tombé beaucoup plus bas (mettons, 10 €), et pour ceux qui n'auraient encore joué à aucune version de Les Simpson le jeu, j'aurais pu vous conseiller celle-ci ne serait-ce que pour vous marrer un peu devant ce qui peut être considéré comme un épisode inédit de la série.  Malheureusement, 30 euros c'est encore largement trop cher pour un petit jeu de plate-formes pas franchement très réussi et à la durée de vie limitée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires