Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • Cheap Games, le blog des joueurs radins
  • : Bonnes affaires, arnaques à éviter, ici on teste les jeux en solde (budget maximum : 30 €) et depuis peu, les DVDs aussi !
  • Contact

Recherche

7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 21:56
undefinedA l'instar du fabuleux King of the Road, Europa 1400 fait partie de la trrrrrrrès prestigieuse collection "Games Giant" de JoWood, également appelée "les jeux  qui ont franchi le Rhin par erreur et se sont retrouvés à 3 euros dans les supermarchés et les solderies" (rassurez-vous, vous la retrouverez ici petit à petit dans sa quasi-intégralité). Son principe apparaîtra de prime abord séduisant à l'amateur de jeux de gestion et de simulations de vie, puisqu'il s'agit de fonder et faire prospérer une dynastie de commerçants au travers du joyeux 15ème siècle, celui-là même qui vit se dérouler la Bataille de Grunwald, les faits d'armes de Jeanne d'Arc et le règne de Vlad Tepes dit Dracula, autrement dit un siècle qui n'en finit pas d'alimenter les bacs de soldes de jeux PC, voyez donc , et .

On commence par choisir une ville d'Europe comme théâtre d'opération, puis on crée son premier personnage en choisissant son métier, son origine, son aspect et en répartissant quelques points parmi ses diverses caractéristiques comme la Négociation ou l'Artisanat. Le départ est donc plutôt alléchant : outre le petit côté jeu de rôle, les professions offertes sont assez variées, puisque vous pourrez être entre autres forgeron, prêtre, brasseur ou voleur.

Le début du jeu est lui aussi raisonnablement prometteur, puisqu'il ne faudra pas simplement gérer le négoce de votre personnage, mais aussi sa vie en dehors du boulot, un peu à la manière du tout pourri Urgences. On peut améliorer sa maison, participer à la politique de sa ville, et courir la gueuse afin de fonder une famille. Cela étant dit, il faut reconnaître que ces diverses activités extraprofessionnelles servent au bout du compte principalement à améliorer votre commerce : en se mariant et en faisant des gosses, on a de la main d'oeuvre gratuite (et la possibilité de continuer le jeu après la mort du personnage original) ; en se faisant élire à un poste à responsabilité on peut voter pour des lois qui favorisent le bizness ou emmerdent la concurrence... Le gros du jeu reste donc centrer sur la gestion de son artisanat et de son commerce, et malheureusement, sur ce plan-là le jeu révèle bien vite sa fausse profondeur et ses vraies limites. Quel que soit le métier choisi, on fait finalement toujours les mêmes choses : on envoie ses charrettes chercher des matières premières au marché, on ramène le tout à sa fabrique pour produire des choses, on envoie les charrettes les revendre au marché, on gagne des sous, avec les sous on agrandit sa fabrique et on embauche plus de personnel pour fabriquer encore plus de trucs et gagner plus de sous, avec lesquels on pourra améliorer sa maison, ses compétences (en se payant des études), et envoyer plus de charrettes acheter plus de matières premières pour produire plus de choses etc etc... Le choix du métier n'a finalement qu'une influence infime sur le déroulement du jeu ; le brasseur fait de la bière, le forgeron fait des armes, le prêtre fait des bouquins... Oui, même le prêtre est ici réduit à l'état de simple artisan-commerçant qui fait fabriquer des livres au sous-sol de son église pour les revendre au marché, son rôle s'arrête là...

Je vais être honnête : pour peu que vous soyez quand même un tant soit peu attiré par les jeux de gestion à la base, et pas rebuté par les graphismes moches et le doublage ridicule, au départ on se laisse happer par la routine à la mécanique pas trop mal huilée qui se met en place, et par tous les petits "à-côtés", et ça fonctionne une heure, voire deux, voire trois... jusqu'au moment où on finit par s'apercevoir brutalement que, tout de même, tout ça est incroyablement répétitif, ennuyeux, abrutissant, et même pas très bien foutu. Par exemple, quand un jeu vous fait ramer à mort pour faire quelques malheureux bénéfices avec votre taverne (alors que c'est la seule en ville), et que vous finissez par gagner plus de pognon que vous ne pourrez jamais en dépenser par la suite d'héritages heureux, ça casse un peu la motivation...

En résumé, comme beaucoup de titres qui sur le papier proposent un original mélange des genres et des idées intéressantes, Europa 1400 se révèle malheureusement raté faute d'exploiter correctement son concept. Passée la découverte de ses multiples activités connexes, la monotonie survient trop vite, les parties se suivent et se ressemblent quel que soit le métier choisi et on y fait toujours les mêmes choses finalement fort peu passionnantes.

A très très très bas prix ça peut toujours se tester par curiosté, ne serait-ce que pour imaginer comment les mêmes idées auraient pu donner un meilleur jeu : 3 euros pour quelques heures de divertissement, ça n'est pas si cher payé dans l'ensemble, quand on compare à la durée de vie de certains titres à 50 €. Mais plus cher que ça, c'est clairement trop cher.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Test (PC)
commenter cet article

commentaires

parkway 04/07/2011 15:49



dijon, le 4/7/2011


bonjour,


je viens de me remettre à jouer à Europa 1400.


je vous trouve dur avec le bétail car vous ne tenez aucun compte de la vie dans le jeu "en dehors de la gestion financière"...


La démarche financière qui peut sembler répétitive à certain, n'est là que pour permettre de grimper dans la "vie publique et politique" de ce jeu que je considère comme un des jeux les plus
intelligents auquels j'ai joués.


Si il n'y a que la gestion financière qui vous intéresse, je vous conseille Capitalism + qui est un must dans sosn genre, mais qui devient plus vite lassant que Europa 1400...


N'oubliez pas d'y mettre le patch 1.05, sinon c'est injouable...


Bon jeu à tous et à toutes!


 


 


 



Toxic 11/07/2011 23:29



Ca fait tellement longtemps que j'ai écrit ce test que je ne me souviens presque plus de ce que j'ai dit à l'époque...
Si je n'ai pas du tout parlé de l'aspect "vie de famille", c'est un tort, car c'est effectivement une idée que je trouve particulièrement intéressante dans le jeu, avoir un personnage qui se
marie, fait des enfants, peut gravir les échelons du monde politique...
Cela dit, ça ne change rien au fait qu'en définitive les bonnes idées du jeu ne sont pas toutes très bien exploitées, et que je trouve quand même le jeu trop vite répétitif et fastidieux. Mais je
l'ai mieux aimé que sa suite The Guild 2. Et puis il gardera toujours une place spéciale dans mon coeur de testeur, puisque j'en ai parlé dans mon tout premier article publié dans Canard PC.